Carpodrome

La pêche de la carpe au coup est devenue au fil des années la technique qui a évoluée le plus et qui attire de plus en plus de nouveaux pêcheurs. La pêche en carpodrome est plutôt simple tout en étant sportif et pleine de sensations fortes.

– Mais au fait, c’est quoi un CARPODROME?

C’est un étang de pêche où il y a une densité de carpes très importantes. Mais on peut y trouver aussi dans certains endroits des esturgeons voir des silures. C’est un étang assez petit (généralement moins d’1 hectare) avec une profondeur assez faible (entre 0.50 m et 1.50 m).

On va voir ensemble les techniques de pêche en carpodrome avec le MATÉRIEL, ensuite les MONTAGES et puis L’ACTION DE PÊCHE.

#1 : LE MATÉRIEL

Pour la pêche de gros poissons en carpodrome on utilise principalement une grande canne. C’est avec cette technique que les sensations sont les plus fortes. Mais on peut aussi pratiquer la pêche au feeder ou plus spécialement la pêche au méthod feeder. Je reviendrais plus tard sur cette technique de pêche, on va voir sur cette page uniquement la pêche à la canne.

– LA CANNE

Toutes les marques de pêche se sont mises à fabriquer des cannes au coup spécial carpe. Ce sont des cannes à emmanchement qui sont plus résistantes qu’une canne au coup classique. Elles sont renforcées à des endroits stratégiques, notamment au talon et au niveau de l’emmanchement qui sert à déboîter.

Une canne classique à carpe va généralement de 8 m à 11.50 m.

C’est dernier temps, les marques ont crée d’autres cannes: les spécimens et les margin. Les cannes spécimens sont encore plus robustes et permettent de prendre des carpes ou des esturgeons de plus de 15kg . Les cannes margin permettent de pêcher en bordures et de tirer rapidement un poisson au ras des branches.

Voici 3 exemples de cannes à utiliser pour pêche la carpe à la canne :

CARPOVER-1 9.5 m de chez Décathlon

Prix imbattable pour une bonne canne

Prix: 69€

CARPOVER 500-R 11 m de chez Décathlon

Le meilleur rapport qualité/prix

Prix: 250€

Zombie Specimen Carp 11.5 m de chez Garbolino

Canne maniable et ultra solide

Prix: 530€

– LE KIT ET L’ÉLASTIQUE

Pour pêcher des gros poissons et avoir une chance de les ramener au bord, il va falloir installer dans le kit un élastique suffisamment costaud. Pour cela, il faut des kits plus solide et avec une sortie au niveau du scion plus gros qu’une canne au coup classique.

On utilise souvent, pour cette pêche, des kits “Strippa”. Ça veut dire qu’il y a un petit trou au niveau du talon du kit pour faire ressortir l’élastique. Lors du combat avec un gros poisson on pourra donc tirer sur l’élastique avec notre main pour faciliter la mise à l’épuisette.

En carpodrome le mieux est d’utiliser des élastique creux. Par rapport à un élastique plein, il s’étire beaucoup plus et va donc permettent d’utiliser des nylon plus fin.

Les diamètres d’élastique qui sont les plus courants vont de 2 mm pour des petites carpes à 6 mm pour des gros poissons.

– AUTRES MATÉRIELS

Pour le reste du matériel, on peut bien sur utiliser le matériel pour la pêche à la grande canne classique de poissons blancs (rouleau à déboîter, panier siège…).

Il faut quand même prévoir un tapis de réception pour ne pas abîmer les poissons une fois qu’ils seront sortis de l’eau.

En revanche pas besoin de bourriche. Dans la plupart des carpodromes chaque poisson doit être remis à l’eau au si tôt pris.

Au niveau de l’épuisette, il faut également forcément adapter sa taille suivant les poissons que l’on va prendre.

#2 LES MONTAGES

En carpodrome les montages les plus simples sont souvent les plus efficaces. Il faut veiller à utiliser du matériel suffisamment solide. Le flotteur est souvent ce qui souffre le plus dans le montage. Il ne faut pas hésiter à acheter des flotteurs à fil intérieur spécial carpe de 0.20 g à 0.80 g .

Pour le reste du fil de 20/100, un bas de ligne de 16 ou 18/100 avec un hameçon n°12 fort de fer est parfait pour la plupart des carpodromes.

Montage classique en carprodrome:

schéma montage carpodrome

#L’ACTION DE PÊCHE

– AMORÇAGE

En carpodrome on ne prépare pas d’amorce comme pour une pêche de gardons ou de brèmes. On utilise rarement des farines. Il vaut mieux privilégier des graines comme le maïs ou encore des pellets.

Le mieux reste d’amorcer précisément sur son coup grâce à une coupelle. À cause de la densité importante de poissons, il est inutile, et même risqué de vouloir trop amorcer sous peine de les gaver.

– LES ESCHES

Pleins d’esches sont possibles pour cette pêche. Mais les esches le plus souvent mis au bout de l’hameçon sont le maïs et le pellet.

Pour accrocher le pellet, il existe des petites bague en silicone ou on peut utiliser des pellets mou que l’on accroche directement sur l’hameçon.

– COMBAT DU POISSON

Généralement, les touches ne tardent pas. Quand on débute, il n’est pas rare de louper beaucoup de touches. Les poissons on souvent tendance à se harponner ou recracher rapidement l’esches.

Quand le poisson est bien ferré le combat commence. Il faut faire confiance à son matériel. L’élastique fait le travail donc on prend son temps pour combattre. Il faut garder la canne basse et contrer les rushs du poisson en calent le talon de la canne contre son ventre.

Dès que l’on déboîte la canne et que l’on atteint le kit, il faut bien veiller à le garder au raz de l’eau pour ne pas le casser.

Si le kit est équipé d’un système “strippa” en tirant sur l’élastique, on va pouvoir plus facilement mettre le poisson à l’épuisette. C’est souvent le moment délicat du combat, car il y a souvent un dernier rush du poisson avant d’entrer dans l’épuisette.

Une fois le poisson dans l’épuisette, on l’amène jusqu’au tapis de réception. Une petite photo et on remet tout de suite le poisson à l’eau !

photo carpe pêche carprodrome