Feeder

La pêche au feeder est la technique qui fait de plus en plus d’adepte chez la nouvelle génération de pêcheur. C’est une pêche qui est plutôt simple mais très dynamique et fun. Tu pourras très vite faire beaucoup de gros poissons en dépensant peu d’argent dans le matériel nécessaire à cette pêche.

La technique consiste, à l’aide d’une canne avec un moulinet, à utiliser une « cage » (feeder), remplie d’amorce, fixée sur la ligne. Ici pas de flotteur, on va détecter les touches à l’aide du scion de la canne (le quiver).

Comme pour la grande canne on verra le MATÉRIEL, Les MONTAGES et puis L’ACTION DE PÊCHE.

#1 LE MATÉRIEL

LA CANNE

La canne pour le feeder comporte des anneaux, elle est fabriquée en carbone ou fibre de verre. Elle mesure entre 3m et 3,90m. La canne doit nous permette d’envoyer des montages de 20g à 120g : c’est la puissance de la canne.

Toutes les cannes sont vendus avec plusieurs scions. Ils sont plus ou moins fin suivant le poids du feeder que l’on veut envoyer, le poisson recherché et le lieu de pêche (étang ou rivière). La puissance de ces scions est exprimé en « OZ ». Pas facile de si retrouver mais il faut savoir qu’un scion d’1 OZ permet de pêcher des brèmes dans une rivière avec du courant. On utilise souvent des scion de 0,5 OZ à 2 OZ.

LE MOULINET

Pour le moulinet il ne faut pas trop se prendre la tête d’en un premier temps. Tu peux acheter un moulinet spécial pêche feeder mais tu peux très bien utiliser un moulinet « pêche à l’anglaise » souvent moins cher.

LE FEEDER

Le feeder est, pour rappel, ce qui va nous servir d’amorçoir. Il existe plusieurs type de feeder. Le plus souvent on utilise des petites cages. Le poids va de 10 g à plus de 100g. Personnellement j’utilise souvent en rivière des feeders de 30g à 60 g.

SUPPORT DE CANNE

Le support de canne est important car il va nous permette de bien poser notre canne afin d’éviter qu’elle bouge. Il faut absolument que la canne soit immobile afin de détecter une touche quand notre scion va se courber.

Pour le reste du matériel rien ne change par rapport à la pêche à la grande canne.

Voici 2 exemples de cannes:

Canne Décathlon Sensitiv-1-300 CAPERLAN à 19 €

Canne feeder garbolino super rocket carp feeder 3.60m 25-75g à 69.90 €

Voici 2 exemples de moulinets:

Moulinet Décathlon Bauxit-1-3000 RD X match à 19 €

Moulinet Daiwa Ninja Match&Feeder à  59 €

#2 LES MONTAGES

Ce qu’il faut retenir c’est que les montages les plus simple sont souvent les plus efficaces. Tu peux mettre ton feeder directement sur ton fil avec un émerillon. Moi j’utilise presque toujours le montage à boucles, il est très efficace car il est auto-ferrant.

Tu peux utiliser du nylon ou de la tresse. J’utilise du nylon de 20°° et de la tresse de 10°°.

Le bas de ligne doit-être long de 60cm à 1m. Il est raccordé à la ligne grâce à un micro-émerillon, qui évite que notre fil vrille. Personnellement j’utilise les hameçons spécial feeder de chez sensas.

 

Montage feeder à boucles pour rivière lente:

montage feeder boucles

#3 L’ACTION DE PÊCHE

C’est parti pour la pêche au feeder !

Tu verras que par rapport à la pêche à la grande canne l’installation au bord de l’eau est beaucoup moins longue.

Comme la grande canne la première chose à faire est de préparer son amorce. Tu peux aller voir le chapitre sur l’amorce ICI. N’utilise pas une recette trop compliquée. Tu auras besoin de moins d’amorce que pour la pêche à emboîtement. Ce qui est important c’est d’ajouter beaucoup d’esches à ton amorce. J’utilise la plupart du temps des asticots morts dans l’amorce, ça évite que l’amorce de ton feeder éclatent trop vite dans l’eau.

Contrairement à la grande canne, pour la pêche au feeder on se place presque parallèle à la berge. On ne va pas observer ce qui ce passe sur le coup, mais on va être attentif au scion de notre canne.

Voici ensuite comment faire.

  • Eschage : à la pêche au feeder il est important d’avoir plusieurs esches différentes (asticots, vers de terres, maïs…). Je mets la plupart du temps plusieurs asticots, bien vivants, sur l’hameçon.
  • Remplissage du feeder : enfonce ton feeder dans ton sceau d’amorce, placé devant toi, serre ensuite légèrement l’amorce dans la cage afin qu’elle tienne bien.
  • Le lancer : place ton index sur le fil, ouvre le pick’up, place ta canne en arrière et légèrement sur le coté puis lance. Pas besoin de lancer trop loin (20 à 30m) car il faudra ensuite que tu lance toujours au même endroit. Pour cela utilise le line-clip de ton moulinet une fois que tu as lancé. Ce petit morceaux de plastique bloquera ton fil toujours à la même distance.

Laisse ton fil bien tendu jusqu’à ce que ton feeder tombe au fond de l’eau et puis tend à nouveau la ligne avant de poser ta canne sur le support.

  • Positionnement de la canne : l’installation pour la pêche au feeder se fait sur le coté pour voir tout de suite la moindre petite touche.
  • Détection des touches : dès que le scion se courbe, tressaute, ou se détend tu peux ferrer.
  • Ferrage : souvent grâce au montage à boucles le poisson est déjà piégé, mais il faut quand même ferrer. Le ferrage se fait d’un geste souple sur le coté.
  • Combat du poisson : mouline jusqu’à ramener le poisson à toi ou dans l’épuisette. Tu verras que le combat est très agréable avec une cannes feeder. Des purs sensations !

La pêche au feeder est une technique peut coûteuse qui te raviras et te ferra découvrir de superbe émotions.

Une pêche au coup nouvelle génération !